Alan Wake


Ecrivain ?
Folie ?
Imagination ?
Terreur ?

Les écrivains nous ont accompagnés depuis des siècles, depuis des temps immémoriaux.
Les écrivains sont des gens à l’esprit imaginatif… mais…
Mais… Il n’existe sans doute qu’un pas pour sombrer dans la folie !

Voici donc l’histoire d’Alan Wake, un écrivain ayant un don pour l’écriture, bercé par les romans d’un certain Stephen King.

C’est ainsi que le studio Remedy nous propose de vivre un thriller psychologique retraçant l’histoire qu’a vécu, ou pas, un certain Alan Wake.
L’histoire commence un beau matin alors que notre cher Alan débarque depuis un ferry avec sa douce compagne Alice.
En vacances dans un petit bled paumé loin de New-York et de son cœur palpitant, grouillant, de petites fourmis insignifiantes vu du haut des majestueux gratte-ciel (si ils sont encore debout bien sûr).
Comme tous les contes pour enfants l’histoire commence bien, nos deux amoureux se retrouvent dans leur chalet pour passer quelques semaines de détente oubliant leurs soucis quotidiens.

Alice est une femme ayant la phobie du noir, et c’est LA que le jeu prends tout son sens…Car justement la lumière sera ici votre SEUL ET UNIQUE allié dans une histoire démente remplie de questions sans réponse, de mystères et bordée d’une terrifiante folie transformant les habitants de Bright Falls en d’horribles « Ombres ».
Les ténèbres…vous évoluez donc dans un milieu sombre et noir au cœur d’une forêt plus vraie que nature, les effets visuels et les clairs obscurs sont tout simplement magnifiques, rendant le jeu encore plus terrifiant. A ceci s’ajoute une bande son des plus efficace (je vous conseille un bon kit son pour en profiter un maximum).
Dès le début, Alice se voit « enlevé » par une mystérieuse vieille femme arborant un voile d’ombre, un soir de pleine lune, on est direct dans l’ambiance !
Partant à la recherche de votre femme, vous évoluerez entre la ville et la forêt dans des lieux peu accueillants, n’ayant avec vous qu’une lampe torche et un pauvre pétard avec très peu de munitions.

Le gameplay se décompose en deux phases:
- Viser avec la lampe les ennemis pour les affaiblir.
- Et ensuite tirer sur eux pour en venir à bout.
Mais attention vos munitions sont très restreintes.

Reprenant le principe d’une série américaine, l’histoire est coupée en « chapitre » et à chaque nouveau chapitre une sorte de récapitulatif de l’épisode précédent vous est proposé. C’est la 1ère fois que je vois ça dans un jeu et j’ai réellement adoré !
A votre dispositions, divers armes bien que classiques:
- Pistolet.
- Fusil.
- Haches.
- Lance-fusée de détresse (très efficace contre une horde d’ennemis)
et fusée de détresse.

Attention car votre lampes consomme des piles qu’il faudra trouver en fouillant l’environnement.
L’environnement, parlons-en d’ailleurs !
Tres réaliste, vous serez amené à évoluer aussi bien en forêt qu’en pleine ville, à pieds ou en véhicule.
Malheureusement l’idée d’un monde « ouvert » a été abandonné pendant le développement, cependant le jeu n’est pas « étouffant » et vous laissera le loisir de vous perdre en foret à la recherche des pages perdues de votre manuscrit….Et oui en plus de votre femme vous serez également à la recherche des pages de votre futur livre… Mais voilà, au fur et à mesure que vous trouverez ces pages vous vous rendrez compte qu’en fait elles sont en train de dicter vos actions passées !!! Comme si vous aviez déjà vécu cette aventure.
Troublant !

En conclusion et pour pas vous en dévoilez davantage sur le jeu, attendez-vous à un jeu qui va utiliser la peur primaire du noir pour vous glacer le sang, accompagné d’une bande son à toute épreuve et d’une histoire tout simplement dingue sortie tout droit du pire des cauchemars de notre ami King, mais à l’inverse des contes de fées, celui-ci ne ce fini pas forcément bien…à suivre :)

Powered By WordPress Tabs Slides

RUE DE BELGIQUE    ZAC DU COUDOULET    84100 ORANGE    Tél : 04 90 61 95 60    Fax : 04 90 61 98 95
Magasin ouvert :      Mardi au vendredi 9h-12h / 14h-19h    Samedi 10h-12h / 14h-19h